OPEXNEWS

OPEXNEWS

Revue de presse concernant les questions de défense et de sécurité à travers le monde.


L'armée israélienne pense à permettre aux Palestiniens d'établir une unité spéciale anti-terroriste

Publié par YAAKOV KATZ http://fr.jpost.com/ le 10 Juillet 2009, 17:15pm

Catégories : #Israël

L'armée israélienne pense à permettre aux Palestiniens d'établir une unité spéciale anti-terroriste, un "modèle réduit" des unités de reconnaissance de l'armée israélienne, unités d'élite. Elle serait qualifiée pour mener des opérations ponctuelles et de précision contre des cellules terroristes du Hamas en Judée-Samarie.

Un tel commando d'élite pourrait mener des opérations spéciales contre le Hamas et les infrastructures du Djihad islamique en Judée-Samarie de façon plus efficace que les actuelles forces palestiniennes de sécurité.

Les Français ont d'ores et déjà proposé d'entraîner une telle équipe. 

Cette décision a été prise suite à l'opération menée par l'Autorité palestinienne contre une cellule du Hamas à Kalkilya le mois dernier ; opération au cours de laquelle cinq terroristes du Hamas et quatre membres des forces de police palestinienne ont été tués.

Ces quatre bataillons palestiniens, entraînés par les Etats-Unis en Jordanie et déployés en Judée-Samarie ont appris à faire respecter la loi et sont amenés à conduire des contrôles de routine et des opérations propres à la police. Pour autant, aucun entraînement militaire ne leur a été dispensé. Ils sont équipés de pistolets, de Kalachnikov, et le contenu de leur entraînement a été approuvé par Israël.

L'armée israélienne réfléchit donc à permettre l'établissement d'une petite unité d'élite capable de conduire des opérations comme celle menée à Kalkilya, de façon plus efficace et en causant moins de victimes.

L'armée avait récemment opposé son veto à une requête de l'Autorité palestinienne qui demandait à recevoir un entraînement dans les explosifs.

L'AP avait auparavant demandé de pouvoir se doter d'un arsenal de communication militaire avancé ; requête refusée par l'armée qui s'inquiétait d'interférences entre les deux systèmes de défense.

Alors que le Commandement central de l'armée israélienne, sous la direction de Gadi Shamni, est parvenu à réduire de façon significative, l'activité terroriste en Judée-Samarie, un Officier a tiré la sonnette d'alarme jeudi, déclarant que l'armée craignait que le Hezbollah n'active des cellules terroristes dans la région et ne les enjoigne à attaquer Israël.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog