OPEXNEWS

OPEXNEWS

Revue de presse concernant les questions de défense et de sécurité à travers le monde.


Les élèves de l'école des fusiliers marins de Lorient arrivent par la mer

Publié par Linda BENOTMANE. http://www.ouest-france.fr le 4 Juin 2009, 16:40pm

Catégories : #commando marine

DR
Les élèves de l'école des fusiliers marins de Lorient arrivent par la mer ce jeudi à Ouistreham. : DR

Les élèves de l'école des fusiliers marins de Lorient arriveront par la mer après un raid nautique de 900 km en pneumatique. Pour rendre hommage aux 177 débarqués français le 6 juin en 1944.

Quatre questions à... Le commandant Robert Pellegrin, de l'école des fusiliers marins de Lorient.

Vous parcourez Lorient - Ouistreham en pneumatique. Comment est venue cette idée ?

C'est un exercice grandeur nature que l'on effectue tous les ans. En 2008, on est allés jusqu'à Biscarosse (Landes). L'idée est de partir sur le terrain. Notre vecteur principal est la mer et ce bateau, notre outil de travail. Toutes nos opérations commandos se font avec ce genre d'engin. Au total, douze bateaux gonflables d'un moteur de 40 chevaux, naviguent huit heures par jour.

Pour le 65e anniversaire du Débarquement, c'est un hommage que vous rendez ?

Évidemment qu'il y a une connotation symbolique. C'est un hommage aux commandos marine français du 6 juin 1944.

Ils n'ont été que 177 français à fouler le sol des plages de Normandie. Ouistreham est une ville jumelée avec notre unité. Elle a vu arriver les 177 bérets verts du commando Kieffer en 1944. Jusqu'à mi-août, ils se sont battus pour tenir la tête de pont à l'est de l'Orne, à côté de leurs camarades commandos anglais ou parachutistes de la 6e Airborne division. Ce moment fait partie de l'histoire des fusiliers marins.

C'est logique qu'on honore nos anciens en montrant aux jeunes ce qu'est un raid.

C'est un exercice difficile pour vos élèves ?

C'est l'école de l'humilité, de la volonté et de l'endurance. Une forme de mise en jambe pour les jeunes. Beaucoup de nos élèves découvrent la navigation lors de ce raid. Nous sommes partis de Lorient vendredi matin. En six jours, on parcourt 452 milles nautiques, soit environ 900 km. Chaque soir, les hommes ont fait escale dans une commune du littoral breton puis normand. Toute l'école de Lorient se décentralise sur la Normandie pour l'événement.

Quel est le programme à l'arrivée ?

Dès vendredi, les commandos referont le même chemin que leurs aînés. Ils seront accompagnés de 650 scolaires. Le parcours des commandos de 1944 est parsemé de bornes et plaques commémoratives, jusqu'aux hauteurs d'Amfréville. Autant de bornes, souvent, que de morts : Renault, Hubert, Lamoigne, Dumanoir, Rollin... eux, sont restés presque sur la plage, à côté de l'ancienne casemate de Ouistreham. La flamme des commandos porte le nom des 177. Une cérémonie traditionnelle aura lieu samedi 6, sous la présidence du contre-amiral Marin Gillier.
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog